Gratitude

 

grateful

                                        Gratitude toujours …

« La plupart des gens ne se rendent pas compte de leur situation privilégiée par rapport à ceux qui souffrent vraiment : sinon, ils ne s’autoriseraient jamais à devenir négatifs. Comme nous n’avons pas cette gratitude, nous ne pensons pas non plus aux moins fortunés que nous.

C’est un Travail essentiel que de dire souvent merci, extérieurement et surtout intérieurement : merci pour ce moment de santé, parce que j’ai chaud, parce que je peux manger, parce que je peux me déplacer librement, prendre une douche si je veux….cela nous évite de souffrir inutilement avec nos émotions négatives et nos considérations intérieures….mais il faut vouloir tendre vers un niveau plus élevé au lieu de rester enfermé dans ses histoires à soi, de ne voir que le petit fragment qui ne va pas alors que tout le reste va très bien…

Pense à dire merci souvent, pas besoin qu’il y ait une émotion. Merci, c’est un moment de conscience : j’ai quelque chose de bien ici, maintenant, ou bien il m’arrive quelque chose de bien en ce moment. Prends l’habitude de le faire, et un jour, quelque chose changera en toi et tu seras réellement dans la gratitude… C’est beaucoup plus un travail volontaire qu’un travail émotionnel : on met de la conscience dans ce qu’on vit et on ne se laisse plus aller à ses plaintes. Il s’agit d’être intérieurement guerrier. Rien à voir avec la gratitude superficielle et mielleuse. Peu arrivent à le faire, il faut le décider… »  I L.