Sept moyens infaillibles

Pour ne jamais se libérer de son stress…!

 cropped-présence-11-jpg.jpg

1- Plaignez-vous.

2 –  Accusez les autres ou les situations.

3 –  Culpabilisez- vous.

4 – Entretenez vos émotions négatives et justifiez-les.

5 – Ne dites jamais clairement ce que vous voulez et ce que vous ne voulez  pas. Ressassez vos griefs en silence et surtout n’exprimez jamais clairement  votre opinion.

6 – Pensez toujours à ce que les autres vous doivent et ne vous demandez jamais ce que vous pouvez faire pour                                  les autres.

7 – N’ayez pas de but dans la vie.

                                                                Dr Clara Naudi.

Gratitude

 

grateful

                                        Gratitude toujours …

« La plupart des gens ne se rendent pas compte de leur situation privilégiée par rapport à ceux qui souffrent vraiment : sinon, ils ne s’autoriseraient jamais à devenir négatifs. Comme nous n’avons pas cette gratitude, nous ne pensons pas non plus aux moins fortunés que nous.

C’est un Travail essentiel que de dire souvent merci, extérieurement et surtout intérieurement : merci pour ce moment de santé, parce que j’ai chaud, parce que je peux manger, parce que je peux me déplacer librement, prendre une douche si je veux….cela nous évite de souffrir inutilement avec nos émotions négatives et nos considérations intérieures….mais il faut vouloir tendre vers un niveau plus élevé au lieu de rester enfermé dans ses histoires à soi, de ne voir que le petit fragment qui ne va pas alors que tout le reste va très bien…

Pense à dire merci souvent, pas besoin qu’il y ait une émotion. Merci, c’est un moment de conscience : j’ai quelque chose de bien ici, maintenant, ou bien il m’arrive quelque chose de bien en ce moment. Prends l’habitude de le faire, et un jour, quelque chose changera en toi et tu seras réellement dans la gratitude… C’est beaucoup plus un travail volontaire qu’un travail émotionnel : on met de la conscience dans ce qu’on vit et on ne se laisse plus aller à ses plaintes. Il s’agit d’être intérieurement guerrier. Rien à voir avec la gratitude superficielle et mielleuse. Peu arrivent à le faire, il faut le décider… »  I L.

Les histoires du mental

cropped-présence-16pg2.jpgArrêter de croire les histoires du mental, prendre de la distance par rapports aux situations difficiles de la vie et, même là, faire une chose après l’autre, tranquillement…

 Revenir au corps et à la respiration aide à rester présent et occupe le mental.

Comme tu ne reconnais pas la pensée pour ce qu’elle est censée faire, elle se mêle de tout ce qui ne la regarde pas, comme un gosse qu’on refoule. Il faut lui créer son propre champ d’expression qui lui donne une place et qui l’apaise, et elle te laisse tranquille alors pour tout ce qui ne la regarde pas. Dans notre société, elle est utilisée partout, et elle sait qu’elle n’est pas à sa place, alors elle te perturbe en te faisant penser à des tas de trucs, elle entretient tes souvenirs et tes angoisses, elle ne te laisse pas tranquille.Il faut d’abord faire la paix, et dans la paix tu trouves la place de la pensée.
Le retour à la vie simple, la pratique de mouvements où la pensée est focalisée , une méditation juste : voilà des exercices extrêmement importants .

La vie simple

cropped-présence-71.jpg

Etre simple met fin aux tiraillements de l’Ego. Dés que tu es simple, la vie devient simple, et elle est nécessairement au présent, pas dans les élucubrations du passé ou du futur : le mental dit qu’il faut prévoir le futur et il ramène toujours au passé. La vie, c’est boire simplement ton thé maintenant, retrouver le plaisir de l’enfant qui découvre le monde. Plus tu reviens aux choses simples, plus tu trouves la paix, et par rapport à la vie simple ici et maintenant, tout ce qui remonte, toutes tes histoires, tous tes problèmes se dissolvent... I.L.

Présence

présence 8 jpg

Le présent, c’est aimer la couleur du ciel

Quand mes yeux voient le bleu de l’infini, le gris des nuages

Voir, c’est aussi percevoir avec les yeux du cœur

Les présences cachées dans le secret de chaque instant

Le présent, c’est aimer de mes mains

Toucher les cheveux de l’enfant

Et caresser le corps de mon ami

Toucher, c’est aussi percevoir

Avec les mains du cœur

Les présences cachées dans chaque instant

Le présent, c’est aimer l’odeur de la terre

Les senteurs des prés après la pluie

Et le parfum de ton corps à l’amour

C’est aussi percevoir le parfum du mystère des présences

Le présent, c’est aussi goûter la chaleur des épices exotiques

Et boire à la fraîcheur de l’eau, se nourrir aux délices exquis

Goûter, c’est aussi percevoir les forces de la vie

Les présences cachées dans le secret de chaque instant

Le présent, c’est écouter l’écho de la vérité

C’est entendre la musique de l’amour dans chaque parole

        C’est entendre les présences cachées dans le secret                       de chaque instant

Le présent, c’est aimer les présences cachées

C’est voir l’invisible

Toucher l’intouchable, goûter l’indicible

Sentir l’ineffable, écouter le silence

Le silence, la présence du silence

Le silence de la présence, la présence.       I.L.

 

Le sourire, une nourriture pour soi-même et pour les autres !

« Souriez, parce que vous êtes joyeux ou parce que vous en faites un exercice pleinement humain…

Le sourire est d’abord une nourriture pour soi, il permet de se détendre et d’entrer en contact avec plus de sérénité et de joie en soi. Et il est toujours une nourriture intéressante pour les autres.

 

sourire 8

Regardez-les dans les yeux et souriez-leur. Même face à une situation difficile, désagréable,triste, vous pouvez sourire, parce que vous avez décidé de ne pas ajouter du  malheur au malheur, de la tristesse à la tristesse.

 

 

sourire4Lorsqu’on sourit, 300 petits muscles se détendent dans le visage, ceci est enregistré par le cerveau qui le répercute et produit une détente dans tout le corps.

 Vous pouvez toujours sourire, soit parce que vous êtes joyeux à l’intérieur, soit parce qu’un événement extérieur vous rend joyeux..

 

Il y a une troisième raison d’être joyeux et de sourire : même si vous êtes de mauvaise humeur, ou un peu triste, ou que vous avez des soucis, décidez d’être un cadeau pour les autres.

 

sourire 3

 

Apportez le sourire et le sourire vous apprendra à entrer en contact avec une des qualités de votre esprit : la joie, quelle que soit la situation.Dans cette joie, vous trouverez la force de vivre encore mieux toutes les situations, agréables ou désagréables.  » I.L.

L’air que nous respirons : un lien qui nous unit !

Yoga respiration

« Quel est l’élément que nous partageons réellement ? Un lien concret à la fois extérieur et intérieur ?  L’air que nous respirons !   Il est autour de nous, mais aussi en nous . Par la respiration, nous sommes réellement, concrètement, reliés les uns aux autres. Prenez conscience de cela. Il est essentiel pour chacun de respirer pour vivre, c’est là l’acte le plus individuel, le plus égoïste qui soit, et en même temps, c’est celui qui nous unit réellement   les uns aux autres, intérieurement et extérieurement.Nous respirons tous le même air, nous l’inspirons et nous l’expirons.

La respiration peut devenir l’acte le plus altruiste qui soit. En effet quand notre expiration devient porteuse de conscience, de pensées et de sentiments élevés, ceux qui nous entourent les inspirent. Vous comprenez maintenant l’importance d’une respiration la plus juste possible.

L’esprit de vie est porté par le souffle, par la respiration. Pour devenir conscients de la vie, nous devons d’abord devenir conscients de notre respiration. La compréhension de tous les mystères de la vie et de la mort est contenue dans la respiration. Inspirer est le premier acte de l’être humain lorsqu’il naît à la terre et son dernier acte sera d’expirer. »

Tout commence et tout s’achève par la respiration.